La Magie Bénéfique et la Magie Maléfique

Définition de la magie bénéfique :

Il ne s’agit pas ici de magie blanche puisque j’ai déjà bien précisé que la magie n’est ni blanche ni noire, elle reflète la couleur de l’âme de l’adepte, le plus approprié est de dire la magie bénéfique. La magie bénéfique est une science occulte qui donne le pouvoir à un initié de faire du bien et du mal, sans offenser les lois divines, ni la religion et lui permet d’utiliser la puissance divine dans tous ses aspects.

La magie bénéfique est aussi la plus appropriée suivant nos coutumes et croyances religieuses, à pratiquer l’ésotérisme et l’occultisme tout en restant dans la Lumière de la foi. Dans l’Occident, Albert le Grand (qui était un évêque de Ratisbonne) est un exemple typique des saints appartenant à l’Eglise catholique romaine, qui ont pratiqués une magie de force adaptée avec la religion ! Il est clair que la religion chrétienne est la plus hostile des religions célestes envers la magie, alors comment expliquez vous qu’un évêque du statut d’Albert le grand ait pratiqué cette science ? Il est sur que le Saint Albert le Grand est toujours resté dans la Lumière ; il a été béatifié en 1622, puis canonisé en 1931 et enfin réhabilité en 1941. Dans le monde Arabe, le plus grand théologien musulman Al-Ghazali dont la contribution à l'évolution de l'Islam fut essentielle, a lui aussi pratiqué la magie bénéfique. Les grands initiés à la magie Arabe de la période médiévale et moderne ont tous utilisés les méthodes et les techniques qu’Al-Ghazali a introduit dans les sciences occultes.

Le nombre de saints arabes, chrétiens, et juifs qui ont pratiqué la magie bénéfique est inconnu, mais ils représentent un nombre important. Dans le dossier, divers types de la magie on va expliquer des détails très importants en ce qui concerne la différence entre le terme bénéfique et maléfique en magie.

Magie maléfique:

Précédent

 

 

Définition de la magie maléfique :

On peut représenter la magie maléfique comme une sorte de science maudite, contrairement à sa sœur (la magie bénéfique), elle se base sur des actes blasphématoire qui conduit dés le début à la malédiction éternelle. Un adepte à la magie maléfique doit réaliser des sacrilèges qui ont tous pour but d’offenser Dieu et la religion pour satisfaire l’ange noire (le Diable) qui a son tour réalise la demande du mage suit aux blasphèmes de ce dernier. Dans la magie maléfique, il y a usage du sang, de l’urine, des excréments, de pédophilie, d’incestes dans la réalisation des rituels, c’est pourquoi elle est maudite et interdite par la religion. J’ai déjà donné un exemple réel dans le dossier définition de la magie qui parle d’un adepte de la magie maléfique en Arabie qui faisait ses besoins sur le saint Coran afin de satisfaire le Diable.

Dans la magie maléfique, ce n’est pas le but qui est interdit par la religion mais le moyen de le faire qui l’est ! L’exemple donné ci-dessus est un exemple typique de ce qu’un adepte de cette magie peut faire pour réaliser sont but.        

Mise en garde : conseil, ne pratiquez jamais cette branche de la magie, elle est non seulement maudite mais à chaque fois que vous faite un sacrilège dans vos rituels de magie, les ténèbres vous demanderont des actes plus blasphématoires que les précédents, une fois maudit dans cette vie et dans l’autre vous serez perdu à jamais et les flammes de l’Enfer vous attendront pour l’éternité.

 

 

 

Sommaire : Magie